Les Potagers Solidaires du Rotaract Club de Versailles

Le Rotarcat Club de Versailles, présidé par Thibaut Mathieu, et parrainé par le Rotary Club de Versailles, est une association qui tout comme son ainé, allie amitié et service pour améliorer la vie des habitants de nos villes. Elle a coutume de monter chaque année plusieurs actions sur la base de la solidarité entre habitants. La devise du Rotaract Club « L’amitié par le service ». Elle en fait encore une fois la preuve avec son plus important projet de l’année 2012-2013, les potagers solidaires, une initiative citoyenne que je vais vous présenter. A l’origine de ce projet, le Rotaract Club de Versailles, qui a modestement eu l’idée de se calquer sur le modèle anglais des « Incroyables comestibles », qui a pour but d’exploiter la notion de partage en tissant des liens entre les habitants autour d’un sujet qui nous touche tous, à savoir être en mesure de manger sainement peu importe nos moyens. La mise en place du projet et la présentation à la municipalité se sont fait courant juillet/août 2012. Puis, il y a eu la mise en œuvre des partenariats.  A peine un mois après, en octobre, la réunion de planification du lancement des bacs était organisée. C’est ainsi que sont nés les potagers solidaires.

Mais plus concrètement, qu’est ce que les potagers solidaires et quel est l’impact sur la population ? Le concept est simple. Le Rotaract Club de Versailles utilise des bacs en bois construits à l’aide de chutes de bois gracieusement donnés par des entreprises et des collectivités locales sensible au projet. Ces bacs en bois ont pour avantage d’être facile d’installation. Dans certains cas, ils achètent des bacs déjà construit sur mesure pour permettre une réponse à leurs besoins plus adaptée. Il faut ensuite des graines qui sont le fruit de donation de pépinières et d’agriculteurs ou plus rarement, d’achats. Une fois installés, ces bacs deviennent la responsabilité de tous. Par exemple, la municipalité se charge d’arroser ces bacs. Puis, le relai est passé aux habitants de la ville qui veillent au bon déroulement du projet. La beauté ce projet réside dans la variété de légumes proposés dans ces bacs. En effet, pour être à même de toucher et de satisfaire un plus grand de personnes, le Rotaract de Versailles a mit un point d’honneur à avoir tous les légumes nécessaire à une bonne alimentation. Rappelons quand même qu’aucun produit chimique n’est utilisé. Nous pouvons donc trouver dans ces bacs : des concombres, salades, choux, petits pois, haricots, courgettes, maïs, carottes, oignons, tomates cerises, pommes de terre, navets, radis, épinards, céleris, menthe, poivron, brocolis, aubergines, artichauts, persils, potirons et fenouils. Ils permettent ainsi au plus grand nombre de manger correctement en découvrant des légumes propres à chaque saison. Il y a aussi un aspect pédagogique puisque l’on trouve sur chaque bac, une fiche détaillée nous permettant de mieux connaître le légume en question. La prochaine étape consistera en la mise en place de potagers solidaires constitués de légumes anciens oubliés. Le Rotaract Club de Versailles sera alors le premier en France et en Outre Manche à lancer ce projet, visant à rappeler aux plus anciens des souvenirs sous forme de saveurs oubliées redécouvertes.[/outerOneHalf]

Les avantages que l’on prêtent aux potagers solidaires sont nombreux. Il faut savoir qu’un projet à petite échelle comme celui ci permet de mieux connaître les besoins des personnes que l’ont aide. En effet, chaque ville est différente, de par cela, les besoins sont différents. Être auprès de la population permet d’adapter l’aide en fonction des besoins réels, sans qu’il y ai de surplus. Parce que l’habitant est placé au cœur de ce projet en tant que bénéficiaire, il en est aussi l’acteur. Le crédo : apprendre, partager, se responsabiliser tout en promouvant la solidarité, la confiance et la bienveillance de chacun. La notion de partage est celle qui est le mieux à même de caractériser les potagers solidaires. Le partage est avant tout humain. Il y a au sein de ce projet, des enfants, des adultes, des personnes âgées, des chômeurs ou personnes en situation de précarité qui voient en ce projet un moyen de garder le lien social, nécessaire selon certains sociologues à ne pas sombrer dans une dépression. Cela permet un échange autant d’un point de vue de l’expérience, que de l’histoire, puis parfois de connaissances culinaires. Tous sont ainsi sensibilisés à la nature en passant un moment convivial et enrichissant. L’impact social est donc est donc grand.

Vous l’aurez comprit, bien plus que de l’aide alimentaire, les potagers solidaires s’appliquent à redonner le goût des bonnes choses et le sourire aux habitants de tous horizons. C’est une initiative citoyenne et humaine que nous propose le Rotaract Club de Versailles qui invite d’ailleurs toute personne se sentant touché par ce projet, à venir mettre la main à la patte. « Il faut cultiver notre jardin » disait Voltaire dans son très connu Candide. Le Rotaract Club de Versailles n’attend plus que vous.

Mlle Mouti Linda